21 janvier 2014

Décembre 2013 - Janvier 2014

Editorial  2013 bonne année artistique .

L'Emulation fait de l'art à son plus haut niveau !

Que de peurs, d'hésitations, de souffrances, de grands moments, de doutes et d'euphorie a-t-on vécu en cette année 2013 ! Qui croirait  qu'on pouvait connaitre autant de sensations fortes, de sentiments intenses, de déceptions, de grands moments euphorisants en douze petit mois si vite passés ?  Et tout cela en chantant pour son plaisir au sein d'un grand Chœur mixte, sans se compliquer vraiment la vie mais  en ayant la vraie foi, celle qui soulève les montagnes !  La recette, appliquée depuis plusieurs années est simple : interpréter de grandes œuvres, ne jamais céder à la facilité, tout en reconnaissant ses limites mais sans hésiter à se tirer vers le haut.  Sans forfanterie, on peut se targuer d'avoir réussi cette mission en animant à Verviers un grand chœur mixte spécialisé dans le chant classique.  Chaque chef y a apporté sa touche en appliquant la recette ancestrale de base.  Depuis plus de quinze ans que je préside l'Emulation, j'ai connu six chefs différents.  Certains ont eu une existence éphémère, d'autre tels Michel Crosset, Vincent Mahiat, Stéphane Junker ont mené la barque pendant plusieurs années. A chaque changement a correspondu une période angoissante de remise en question provoquant des tentions au sein du groupe resté soudé malgré quelques abandons.  Les plus fidèles ont tenu le coup à chaque fois et, sans pouvoir faire un calcul complet, je pense qu'un bon quart du chœur actuel était déjà présent au début de ma présidence !  Heureusement, de nouveaux chanteurs sont arrivés aussi pour compenser les départs des quelques "déçus du chœur" et de nos autres amis, malheureusement arrachés à la vie. Sous la houlette de Margaret, nous avons atteint le plus haut niveau artistique que j'aie connu.  Bien sûr, tout n'est pas encore parfait car nous sommes de "grands amateurs" qui gommons avec tant d'enthousiasme les petits défauts de nos interprétations pour les transformer en qualités typiques et surprenantes !  Quels plus beaux compliments peut-on recevoir que ceux des meilleurs mélomanes de notre fidèle public dont Madame LONGREE est certainement un des fers de lance ?  Sans flagornerie; elle nous a dit sa satisfaction et celle de son mari (ancien Président) à l'occasion de nos deux grands concerts " Bach et Mozart" de cette année.  La collaboration avec Joseph Gilet et son orchestre Scorzando a été lors du dernier concert d'autant plus émouvante qu'elle portait en elle le poids d'une très vieille histoire commune.  Le conservatoire de Verviers a en effet été fondé en 1873 par notre Président de l'époque Julien Ponty sous la direction de Louis Kefer qui menait aussi notre chœur.  Cette chape de traditions met une pression énorme sur nos épaules car nous devons être dignes de cet héritage tout en regardant vers l'avant et faire tout pour que se perpétue la vie de notre Société, même s'il faut pour cela s'adapter au monde moderne et perturbé dans lequel nous vivons…

Je vous souhaite, Chers Amis, mes meilleurs vœux  pour 2014 !  

Que votre courage, vos forces et vos dons artistiques fassent que cette année nouvelle soit aussi enthousiasmante que celle que nous venons de vivre…

Raymond Collignon - Président.

 

Un peu d'humour (en collaboration avec Dany Ernotte)

Tous les choristes ne se ressemblent pas (suite de notre première publication dans le dernier Emul'info).

Le bavard

Il a mis au point une technique lui permettant de chanter et de parler en même temps…

Le distrait

Il est rarement à la bonne page…  Son classeur est un fouillis indescriptible : les chants sont rangés dans n’importe quel ordre.  Il rêve, oublie les départs et doit rattraper les autres en cours de route.

Le consciencieux

Obsédé des annotations, celui-là note tout sur ses partitions.  Il souligne, surligne, multiplie les ajouts, les  couleurs, fait des renvois, des commentaires.  Personne ne s’y retrouverait.  Pas même lui.

Celui qui a «de la voix»

Pour obtenir une sonorité harmonieuse, il est nécessaire d’homogénéiser le timbre des pupitres.  Les voix les plus timbrées se voient sommées de rentrer dans le rang.  Alors malheur à celui qui possède un bel organe.  Celui qui a de la voix sera souvent prié… de se taire.

Le râleur

Il n’est jamais content, n’aime pas le programme, trouve que l’on apprend trop vite ou trop lentement, que le calendrier est trop chargé ou trop maigre...  De toute façon, la tenue de concert est ridicule et il ne supporte pas la façon de travailler du chef…  Il se demande ce qu’il fait là.

Les autres se posent la même question !

Et enfin très rare : le choriste normal

Celui-là n’affiche pas de tare particulière, il ne jalouse pas ses congénères, est né équilibré, n’a pas l’esprit tordu mais aime simplement chanter.  Il n’a pas une voix extraordinaire, mais juste.  Il possède quelques notions de solfège.  Il a bon caractère, ne médit jamais.  Il aime bien tous styles.  Celui-là ne se fait pas remarquer, on l’oublierait presque, sinon aux concerts : car c’est lui qui assure le mieux.  C’est le choriste idéal, le préféré du chef de chœur.  Un cas… très rare.

Mais que serait une chorale sans ce fameux …

Chef de chœur (La CHEFFE dans notre cas)

La cheffe de chœur rayonne sur ses ouailles, se pavane parmi sa cour.  Caractérielle, elle s’enflamme volontiers au moindre couac, devient toute rouge et pique des colères noires.  Mais c’est pour le bien de la collectivité.

Capricieuse elle change souvent d’avis.  Elle est quelquefois bizarre mais c’est une artiste.  Qu’elle soit devenue chef par vocation, par un concours de circonstances ou par le plus grand des hasards, qu’elle soit chanteuse sur le déclin ou jeune prof de musique, qu’elle soit bénévole ou rémunérée, elle est avant tout un être travailleur, une utopiste ambitieuse et surtout une femme extrêmement patiente.  Pour accomplir sa tâche, elle doit avoir un moral très solide.  Parmi ses nombreuses responsabilités, nous citerons en vrac, le recrutement des choristes, le choix du répertoire, l’élaboration d’une saison équilibrée, l’organisation des répétitions, l’animation du groupe.  Elle doit être une bonne communicatrice.  Bref une vraie cheffe de chœur est tout cela à la fois : sélectionneuse, entraîneuse, soigneuse, éducatrice, psychologue, quelques fois psychiatre… Et, en plus, elle doit être MUSICIENNE.  Alors qu’on l’aime ou qu’on ne la supporte pas, qu’elle soit respectueuse ou insultante, sympa ou mal embouchée, qu’elle suggère la musique ou que l’on ne comprenne rien à sa battue, la cheffe, il faut lui obéir : un point c’est tout !

A l'Emulation, on n'est évidemment pas comme cela… et toute cette autodérision doit être prise avec humour au second degré !!!

(Extrait adapté de "Autopsie d'une chorale" de Jean Bouchon)

 

 Le mot de Margaret

Pour l’Emulation 2013 s’est vite passé : quatre prestations, dont deux grands concerts, la Passion selon St Jean de J S Bach à la fin du mois de mars, et le concert récent partagé avec et accompagné par Scorzando d’une messe de Mozart et d’une cantate de Bach : tous les deux très bien reçus par le public.  Par ailleurs, en mai nous avons donné un concert à St Fiacre à Dison avec beaucoup d’éloges – voire une lettre de la part de visiteurs de passage de la Flandres.  En juin, nous avons animé une messe Wallonne à Olne, dont nous avons aussi eu de bons échos.

Un nouveau projet se présente pour le nouvel an.   Suite du concours de chant à la fin du mois de décembre, on pense à monter un concert de chœurs et d’airs d’opéra, forcément en français, ci-inclus des extraits de Faust de Gounod.  Ce concert aura lieu à St Antoine, une belle église avec un bel orgue, où nous avons été invités à chanter après le concert à Dison. Comme les accompagnements ne conviennent pas toujours aux jeux d’orgue,  il nous faudra chercher un accompagnateur débrouillard qui joue aussi du piano. 

Il faudra au moins trois mois pour l’apprentissage de ce programme.  Donc je pense à monter le concert le soir du 24 mai, un dimanche soir, ce qui nous donnera un plus de temps pour répéter avec l’accompagnateur.

Pour le concert d’Avent de 2014, je me suis déjà mise en contact avec l’église de St Sacrement à Liège qui nous accueillera pour une deuxième prestation du Messie de Haendel.  Il faut prévoir des frais importants au niveau des solistes et de l’orchestre.  Donc je vais jouer un ‘Bachathon’ en septembre.  Ceux qui courent les marathons cherchent des sponsors – un ‘Bachathon’ – une prestation de tous les 24 Préludes et Fugues du deuxième cahier de Bach s’organisera de la même façon.

 

 Cotisation

Attention : n'oubliez pas de verser votre cotisation de 40 € (inchangée) sur le compte
BE81 7765 9929 7524.

Seuls les membres en ordre de cotisation auront le droit de vote à notre assemblée générale et seront couverts par notre assurance.

 

Agenda

11.01.2014                  Repas en  nos locaux (voir conditions et réservation aux valves)

                                    Nous sommes 21 inscrits à l'heure actuelle, c'est trop peu !

                                    Nous vous attendons les plus nombreux possibles !

25.02.2014                  Assemblée Générale à 20h00 au local

24.05.2013                  Concert Saint Antoine : "Chœurs d'Opéra français"

                                    A confirmer

A déterminer            Concert de l'Avent en l'Eglise du Saint Sacrement à Liège

 

Nous essayerons de réalimenter le blog dont nous vous rappelons l'adresse

http://emulation.canalblog.com/

 

N'oubliez pas non plus de relancer vos ami(e)s chanteurs car nous atteignons le

chiffre fatidique de 40 membres (de qualité) mais il faut absolument

l'augmenter si nous voulons continuer à produire des

concerts dignes de l'Emulation.

 

Posté par ray_collignon à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


20 janvier 2014

Concert de l'Avant 2013

Discours du Président.

Chers amis … remerciements édiles, etc…

Et surtout, je vous remercie vous notre public d’être venu si nombreux ce soir, bravant les froidures, escaladant ou dévalant les marches de cette église Sainte Julienne agrippée à son rocher comme un refuge de montagne.  Vous êtes pour nous les héros de cette soirée qui ne pourrait avoir lieu sans vous !  En effet, les chœurs de l’Emulation, les musiciens de Scorzando, le chœur de Sainte Julienne, tous nos solistes, Margaret Scott, Joseph Gillet, les élèves du conservatoire ne seraient que de pauvres musiciens solitaires sans vous.  Que serions-nous en effet sans notre public ? De même, que seraient les compositeurs, même les plus géniaux, s’ils ne sont pas interprétés ?  Ne pas jouer la musique, c’est la condamner à l’oubli, à la pourriture des partitions moisies dans des greniers oubliés ! Chaque fois qu’un musicien touche son instrument, il participe à cette fabuleuse résurrection qui ne peut exister que s’il y a partage des plaisirs avec un public.  Nous sommes donc une fois de plus ce soir en train de tenter de réaliser cette alchimie mystérieuse, aidés de nos modestes moyens et de nos passions communes.  J’espère que lorsque nous nous retrouverons après le concert au bar à l’entrée de l’église, nous aurons vécu avec plaisirs ce moment du grand partage des frissons artistiques …

Je vous remercie en tout cas d’être là pour tenter de participer à nouveau à cette miraculeuse symbiose !   

Bon concert !

Raymond Collignon

30 mars 2013

La Passion selon St Jean. Le discours du Président.

Discours Concert de la Passion, Vendredi Saint 29/03/2013.

Chers amis,

Je vous remercie d'avoir bravé les conditions climatiques d'un "printemps en hiver" pour assister à cette représentation de la passion selon Saint Jean de Jean Sébastien Bach. Notre chef Margaret est très exigeante et je ne vous cache pas que, après nos récents concerts, tous des très grands succès, mettre en chantier aussi vite une œuvre aussi difficile a constitué un véritable défi pour notre chœur qui, rappelons le, est constitué d'amateurs éclairés et passionnés mais n'est pas professionnel. Si Margaret pousse son chœur avec autant de force, c'est évidemment aussi un gage de confiance de sa part, nous ne sommes pas peu fiers de réussir à chaque fois ces gageures proches de l'impossible rêve de Jacques Brel. En plus en ces périodes perturbées où l'on n'ose même plus respecter, ne fut-ce que folkloriquement, les grandes fêtes du calendrier chrétien, Pâques devenant le "printemps" et Noël l'"hiver", il nous importait de chanter cette passion le vendredi saint. On peut nous critiquer pour ce jusqu'auboutisme têtu mais nous tenons bon envers et contre tout par respect des traditions ancestrales dont nous sommes fiers d'assumer la pérennité. Nous continuons cependant à affirmer que notre chœur est indépendant de toutes tendances philosophiques ou religieuses, mais depuis toujours, il faut bien reconnaître que c'est dans ce répertoire plus religieux que laïque que nous trouvons notre bonheur parfait, sachant que pour nous, il ne s'agit que de symbolisme, de musique, d'art et de poésie. Je tiens aussi à rappeler que ce concert est produit d'une manière tout à fait autonome par notre association tenant comme à la prunelle de ses yeux à son indépendance. Merci donc à nos mécènes, à la ville de Verviers dont nous obtenons encore le soutien, ne fut ce que logistique, à la province de Liège et surtout à vous, notre fidèle public sans lequel nous n'existons pas!

Je vous souhaite beaucoup de plaisir en vivant cette "passion" dont on connaît les drames sacralisés mais que Bach à théâtralisé pour la raconter comme une histoire humaine, celle d'un homme portant jusqu'à l'extrême l'amour qu'il a eu pour ses pauvres frères humains.

Raymond Collignon.

Posté par Dom T à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Le mot de la blogueuse.

Une fois n'est pas coutume, c'est en mon propre nom que j'écris ce billet.

Depuis fin décembre, l'Emulation préparait une oeuvre magistrale de Jean Sébastien Bach: "La Passion selon Saint Jean"
Bien qu'ayant participé à une grande partie des répétitions, je n'ai pas pu aller jusqu'au bout et donc, hier soir lors de la prestation de ce concert en l'église Sainte Julienne, ce n'était pas dans le choeur que je me trouvais mais au milieu des très nombreux spectateurs. Le coeur un peu serré, il est vrai...

Mais quel bonheur d'avoir pu assister à une représentation d'une telle qualité! 

Je ne peux que féliciter de tout mon coeur tous les choristes, les musiciens, les solistes et surtout notre "cheffe" Margaret qui n'a pas épargné son temps ni son travail pour réussir ce challenge.

Encore bravo et merci à tous et...

JOYEUSES PÂQUES !

715406fb6f8b1ac5a37cbea0eeba0c58

Dominique Théate.

Posté par Dom T à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 janvier 2013

Bonne Année !

L'Émulation vous souhaite tout ce qu'il y a de mieux pour l'année qui commence!

bonne annee 2013

ynoe170

Les partitions du "Messie" à peine refermées,
c'est sur "La Passion selon St Jean" de J.S. Bach
que nous avons déjà commencé à travailler pour vous la présenter fin mars.

Plus de détails bientôt...

ynoe170

En attendant, les "Minis-Mardis-Midi" de l'Emulation continuent !

Sur le temps de midi, le troisième mardi du mois, des concerts de 35 minutes accessibles à tous
sont présentés à l'Émulation et assortis d’une courte explication.

L’objectif est de favoriser l’écoute de la musique par le plus grand nombre.
La jeunesse est un de nos publics cible privilégiés.

Le prochain "Mini concert" aura lieu ce mardi 15 janvier à 12h30
dans la salle de l'Emulation
Place du Martyr, 5 à Verviers

 

Lucia Marica

Lucia Marica au violon

et Naomi Tsukamoto au piano


vous présenteront

la Sonate pour piano et violon de Richard Strauss.

Présentation sur le blog de Verviers Culture (Clic) 

Prix : 5 € - étudiants 2 €.

Info: michele.corin@verviers.be
Tél. : 087/32.53.80

Une organisation de Verviers Culture et de la Société Royale de Chant l’Emulation

Posté par Dom T à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,