19 septembre 2014

Programme de notre concert du dimanche 30 novembre 2014 à 15 heures - Sainte-Julienne à Verviers

   bach_col      Britten      haendel

        Un grand concert à ne pas manquer en période de l'Avent !

  • RESERVATION au CCRV – tél 087/39.30.30
  • Prix                                        15 €
  • Prévente                                13 €
  • Moins de 12 ans                     gratuit

 Compositeurs

  • Bach,
  • Haendel,
  • Britten,

 Solistes

  • Karazyna Wilk, soprane
  • Guillaume Houcke, haute contre
  • Vincent Mahiat, ténor
  • Jean Leloup, basse
  • David Butterworth, continuo
  • Margaret Scott, direction

Orchestre de Apolonio Arias.

 

  •  Katarzyna Wilk – Soprane

Katarzyna Wilk est une soprano polonaise ‘lyrique colorature’ qui a fait ses études à l’Université de Varsovie, à l’Académie de Musique de Gdansk et actuellement à l’Académie de Musique à Maastricht.  Elle est Lauréate du concours de Chant SummerFest Verviers 2013. Elle a interprété les rôles de Taumannchen en Hansel et Gretel de Humperdinck et se produit régulièrement en oratorio et en récital. Elle est Lauréate de plusieurs autres concours dont plus récemment du ‘International Organ-Vocal Competition’ à Neuss.

  • Guillaume Houcke – Haute contre

Guillaume Houcke est né le 10 juin 1987 à Montignies-sur-Sambre. Dès l’âge de douze ans, il a commencé à apprendre l’orgue dans la classe d’orgue de Léon Kerremans, puis, après avoir réussi ses années d’études secondaires à l’IND de Charleroi, il continue l’étude de l’orgue à l’IMEP(Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie) dans la classe d’orgue et d’improvisation de Benoît Mernier et obtient son master en juin 2012. Il est également titulaire des orgues de St Rémy et organiste à l’église N-D de Lourdes à Montignies-sur-Sambre. En ce qui concerne le chant, Guillaume Houcke a d’abord suivi les cours d’initiations aux techniques vocales avec J. Baert (à l’IMEP), puis, a été élève un an à l’académie de Mont-sur-Marchienne dans la classe de chant de Jacqueline Lainée en tant que contre ténor /sopraniste. En 2008, il entame un master en chant dans la classe de F. Viatour et E. Gäbele et il obtient son master spécialisé ainsi que l’Agrégation pour l’enseignement en juin 2013. Suite à la participation de quelques concours, il a obtenu le 1er Prix Homme au concours d’art lyrique d’Ans 2009, puis un second prix et le prix du public au concours Jacques Dômes de Verviers 2010. Il a été demi-finaliste au concours international de Chant Baroque de Froville en 2011. En 2013, il remporte un des prix du concours Summerfest à Verviers pour un projet d’opéra aux USA.

  • Vincent Mahiat – Tenor

Jeune musicien originaire du plateau de Herve, suit assidûment les cours de solfège, violon, et piano dans les académies de Verviers et Welkenraedt dès l’âge de 6 ans. En 1994, il obtient le diplôme de Lauréat en chant et pédagogie de l’Institut de Musique et Pédagogie Musicale à Namur (l’I.M.E.P.) avec distinction. Il suivra ensuite les cours de chant auprès de plusieurs professeurs dont Monsieur Josef Baert, Monsieur Stéphan Junker, Madame Christiane Lemaître et Madame Annie Franz. Il vit alors de l’enseignement en académies et athénées où il crée d’ailleurs des chorales d’élèves qui se produiront dans divers spectacles de chansons françaises. Chef de choeur de la Société Royale de Chant l’Emulation de Verviers entre 1998 et 2002. il a créé en 1999 un ensemble vocal “ A piacere ” qui se produisait dans un répertoire plus éclectique et varié allant de la chanson française de la Renaissance jusqu’aux gospels, en passant par Brel et Wallonie de 2002 à 2006 et depuis 2009.

  • Jean-Louis Leloup – Basse

Jean-Louis Leloup étudie le chant au Conservatoire de Musique de Verviers auprès d’Annie Frantz et de Céline Viselet. Il est membre de plusieurs ensembles vocaux de haut niveau tels la Schola Academica Leodiensis, l’Ensemble Vocal Marignan (et ce depuis sa création en 1981), ainsi que la Capella Henry du Mont,  spécialisée en  musique baroque. En outre il a participé à plusieurs spectacles d’art lyrique dont Festino en 1990, Le Bourgeois Gentilhomme en 2002 avec le Théâtre du Souffle, Dialogues des Carmélites de Poulenc en 2004 et Pelléas et Mélisande de Debussy en 2007.  Ila aussi fait partie d’une prestation d’Orfeo de Monteverdi en 2005 avec la classe de chant et de musique ancienne du C.R. M. Liège,  Par ailleurs, Jean-Louis est un flûtiste professionnel qui a donné des concerts prestigieux, tant en soliste qu’en formation de musique de chambre. Il a également  effectué des remplacements à l’orchestre de Liège. Il enseigne actuellement la flûte traversière aux Académies de Musique de Visé, de Chênée et de Remouchamps.

  • Direction Margaret Scott

Pianiste concertiste et professeur, Ecossaise, elle a fait ses études à Londres, à Budapest et à Paris avec Perlemuter. Elle a gagné des prix prestigieux, dont le prix Mozart, lui donnant l'occasion de jouer le concerto K 488 qui a été émis par BBC Radio 3. Au cours de sa carrière, elle a donné des récitals en soliste, joué des concertos et des concerts de musique de chambre en France et en Grande Bretagne. Elle a notamment interprété le concerto « Le Jeune homme » de Mozart avec l'Orchestre de Chambre Européen. Elle a également enregistré un CD de musique française avec des instruments à vent qui a obtenu de très bonnes critiques journalistiques. Récemment elle a dirigé, comme chef de choeur et d'orchestre des oeuvres de Haendel, Fauré, Britten, ainsi qu'un opéra et une opérette. En 2005, elle a commencé à donner en Angleterre des «lectures récitals» qui ont été également appréciées par les musiciens professionnels et par les amateurs enthousiastes. Elle vit en Belgique depuis 2006. Cette même année, elle a fondé la chorale Ste Julienne afin de donner aux enfants l’occasion de chanter les grandes oeuvres de la musique classique. Elle continue sa carrière pédagogique en donnant des conférences récitals en Ecosse, en Angleterre, en France et en Belgique. Elle a pris la direction de l’Emulation en janvier 2011.

  • Cantate 147 - Herz und Mund und Tat und Lebel - JS Bach    (y compris - Jesu que ma joie demeure)

Sur les 200 cantates qu’il nous reste de Jean-Sebastien BACH, peu sont connues. Quelques extraits des passions se font parfois entendre dans des œuvres diverses et variées, mais les cantates sont affaires d’aficionados, il faut « sauter le pas ». Un air, connu par les francophones sous le nom de "Jésus que ma joie demeure", rompt cette règle. Il Inspira les titres d’un roman de Jean Giono sans rapport avec le compositeur ainsi que le spectacle d’Alexandre Astier. Cet air simple, chose exceptionnelle chez BACH, est assez proche dans son côté accessible de l’hymne à la joie de BEETHOVEN. Peut-être l’avez-vous, comme de nombreux élèves de 6ème, joué à la flûte durant vos cours de musique. La version pour instrument seul pourrait cependant faire oublier le superbe chœur solennel qui lui répond. Il va de soi que cet air constitue un argument de poids pour faire figurer la cantate BWV 147 Herz und Mund und Tat und Leben, littéralement « Cœur, bouche, faits et actes », parmi les meilleures du compositeur. Il fait de cette même cantate une œuvre d’exception.

  • Missa Brevis - Benjamin Britten

Malgré la brièveté sous-entendue par son titre, la Missa Brevis compte parmi les oeuvres les plus importantes de Britten. Composée pour le choeur d'enfants de la cathédrale de Westminster, il y cultive une sonorité à l'état pur, d'un éclat de diamant. Le sentiment d'insouciance qui parcourt la partition est affirmé d'emblée par le Kyrie d'une lumière aveuglante et le Gloria aux accents jazzy. Le sommet de l'oeuvre est sans doute le Sanctus, à l'exclamation radieuse et éclatante, suivi de l' Agnus Dei dont le rythme plaintif est levé par le murmure de l'invocation finale.

Kyrie  -  Gloria  -  Sanctus  -  Benedictus  -  Agnus Dei

  •  Zadok the Priest (motet de couronnement) - Haendel

Zadok the Priest est un hymne de couronnement (Coronation Anthem) composé par Georg Friedrich Haendel, à partir d'un récit de l'Ancien Testament de la Bible. Il s'agit de l'un des quatre Coronation Anthems composés par Haendel pour le couronnement du roiGeorge II de Grande-Bretagne en 17271. Depuis cette date, il est chanté lors de chaque cérémonie de couronnement britannique, traditionnellement lors de l'onction du souverain.

Sadoq le prêtre et Nathan le prophète oignirent Salomon pour le faire roi.
Et tout le peuple se réjouissait, et disait :
Dieu sauve le Roi, longue vie au Roi, que le Roi vive pour l'éternité !
Amen Alleluia !

  • Musique de Noel du Messie - Haendel

Le Messie (Messiah, HWV 56) est un oratorio composé en 1741 par Georg Friedrich Haendel. C'est une de ses œuvres les plus populaires avec les suites Water Music (Musique sur l'eau) et Music for the Royal Fireworks (Musique pour les feux d'artifice royaux).Messiah est désormais considéré comme le chef-d'œuvre du genre oratorio1.

Il est devenu de tradition, depuis la mort du compositeur, de la jouer pendant le temps de l'Avent — les semaines qui précèdent la fête de Noël .


21 janvier 2014

Décembre 2013 - Janvier 2014

Editorial  2013 bonne année artistique .

L'Emulation fait de l'art à son plus haut niveau !

Que de peurs, d'hésitations, de souffrances, de grands moments, de doutes et d'euphorie a-t-on vécu en cette année 2013 ! Qui croirait  qu'on pouvait connaitre autant de sensations fortes, de sentiments intenses, de déceptions, de grands moments euphorisants en douze petit mois si vite passés ?  Et tout cela en chantant pour son plaisir au sein d'un grand Chœur mixte, sans se compliquer vraiment la vie mais  en ayant la vraie foi, celle qui soulève les montagnes !  La recette, appliquée depuis plusieurs années est simple : interpréter de grandes œuvres, ne jamais céder à la facilité, tout en reconnaissant ses limites mais sans hésiter à se tirer vers le haut.  Sans forfanterie, on peut se targuer d'avoir réussi cette mission en animant à Verviers un grand chœur mixte spécialisé dans le chant classique.  Chaque chef y a apporté sa touche en appliquant la recette ancestrale de base.  Depuis plus de quinze ans que je préside l'Emulation, j'ai connu six chefs différents.  Certains ont eu une existence éphémère, d'autre tels Michel Crosset, Vincent Mahiat, Stéphane Junker ont mené la barque pendant plusieurs années. A chaque changement a correspondu une période angoissante de remise en question provoquant des tentions au sein du groupe resté soudé malgré quelques abandons.  Les plus fidèles ont tenu le coup à chaque fois et, sans pouvoir faire un calcul complet, je pense qu'un bon quart du chœur actuel était déjà présent au début de ma présidence !  Heureusement, de nouveaux chanteurs sont arrivés aussi pour compenser les départs des quelques "déçus du chœur" et de nos autres amis, malheureusement arrachés à la vie. Sous la houlette de Margaret, nous avons atteint le plus haut niveau artistique que j'aie connu.  Bien sûr, tout n'est pas encore parfait car nous sommes de "grands amateurs" qui gommons avec tant d'enthousiasme les petits défauts de nos interprétations pour les transformer en qualités typiques et surprenantes !  Quels plus beaux compliments peut-on recevoir que ceux des meilleurs mélomanes de notre fidèle public dont Madame LONGREE est certainement un des fers de lance ?  Sans flagornerie; elle nous a dit sa satisfaction et celle de son mari (ancien Président) à l'occasion de nos deux grands concerts " Bach et Mozart" de cette année.  La collaboration avec Joseph Gilet et son orchestre Scorzando a été lors du dernier concert d'autant plus émouvante qu'elle portait en elle le poids d'une très vieille histoire commune.  Le conservatoire de Verviers a en effet été fondé en 1873 par notre Président de l'époque Julien Ponty sous la direction de Louis Kefer qui menait aussi notre chœur.  Cette chape de traditions met une pression énorme sur nos épaules car nous devons être dignes de cet héritage tout en regardant vers l'avant et faire tout pour que se perpétue la vie de notre Société, même s'il faut pour cela s'adapter au monde moderne et perturbé dans lequel nous vivons…

Je vous souhaite, Chers Amis, mes meilleurs vœux  pour 2014 !  

Que votre courage, vos forces et vos dons artistiques fassent que cette année nouvelle soit aussi enthousiasmante que celle que nous venons de vivre…

Raymond Collignon - Président.

 

Un peu d'humour (en collaboration avec Dany Ernotte)

Tous les choristes ne se ressemblent pas (suite de notre première publication dans le dernier Emul'info).

Le bavard

Il a mis au point une technique lui permettant de chanter et de parler en même temps…

Le distrait

Il est rarement à la bonne page…  Son classeur est un fouillis indescriptible : les chants sont rangés dans n’importe quel ordre.  Il rêve, oublie les départs et doit rattraper les autres en cours de route.

Le consciencieux

Obsédé des annotations, celui-là note tout sur ses partitions.  Il souligne, surligne, multiplie les ajouts, les  couleurs, fait des renvois, des commentaires.  Personne ne s’y retrouverait.  Pas même lui.

Celui qui a «de la voix»

Pour obtenir une sonorité harmonieuse, il est nécessaire d’homogénéiser le timbre des pupitres.  Les voix les plus timbrées se voient sommées de rentrer dans le rang.  Alors malheur à celui qui possède un bel organe.  Celui qui a de la voix sera souvent prié… de se taire.

Le râleur

Il n’est jamais content, n’aime pas le programme, trouve que l’on apprend trop vite ou trop lentement, que le calendrier est trop chargé ou trop maigre...  De toute façon, la tenue de concert est ridicule et il ne supporte pas la façon de travailler du chef…  Il se demande ce qu’il fait là.

Les autres se posent la même question !

Et enfin très rare : le choriste normal

Celui-là n’affiche pas de tare particulière, il ne jalouse pas ses congénères, est né équilibré, n’a pas l’esprit tordu mais aime simplement chanter.  Il n’a pas une voix extraordinaire, mais juste.  Il possède quelques notions de solfège.  Il a bon caractère, ne médit jamais.  Il aime bien tous styles.  Celui-là ne se fait pas remarquer, on l’oublierait presque, sinon aux concerts : car c’est lui qui assure le mieux.  C’est le choriste idéal, le préféré du chef de chœur.  Un cas… très rare.

Mais que serait une chorale sans ce fameux …

Chef de chœur (La CHEFFE dans notre cas)

La cheffe de chœur rayonne sur ses ouailles, se pavane parmi sa cour.  Caractérielle, elle s’enflamme volontiers au moindre couac, devient toute rouge et pique des colères noires.  Mais c’est pour le bien de la collectivité.

Capricieuse elle change souvent d’avis.  Elle est quelquefois bizarre mais c’est une artiste.  Qu’elle soit devenue chef par vocation, par un concours de circonstances ou par le plus grand des hasards, qu’elle soit chanteuse sur le déclin ou jeune prof de musique, qu’elle soit bénévole ou rémunérée, elle est avant tout un être travailleur, une utopiste ambitieuse et surtout une femme extrêmement patiente.  Pour accomplir sa tâche, elle doit avoir un moral très solide.  Parmi ses nombreuses responsabilités, nous citerons en vrac, le recrutement des choristes, le choix du répertoire, l’élaboration d’une saison équilibrée, l’organisation des répétitions, l’animation du groupe.  Elle doit être une bonne communicatrice.  Bref une vraie cheffe de chœur est tout cela à la fois : sélectionneuse, entraîneuse, soigneuse, éducatrice, psychologue, quelques fois psychiatre… Et, en plus, elle doit être MUSICIENNE.  Alors qu’on l’aime ou qu’on ne la supporte pas, qu’elle soit respectueuse ou insultante, sympa ou mal embouchée, qu’elle suggère la musique ou que l’on ne comprenne rien à sa battue, la cheffe, il faut lui obéir : un point c’est tout !

A l'Emulation, on n'est évidemment pas comme cela… et toute cette autodérision doit être prise avec humour au second degré !!!

(Extrait adapté de "Autopsie d'une chorale" de Jean Bouchon)

 

 Le mot de Margaret

Pour l’Emulation 2013 s’est vite passé : quatre prestations, dont deux grands concerts, la Passion selon St Jean de J S Bach à la fin du mois de mars, et le concert récent partagé avec et accompagné par Scorzando d’une messe de Mozart et d’une cantate de Bach : tous les deux très bien reçus par le public.  Par ailleurs, en mai nous avons donné un concert à St Fiacre à Dison avec beaucoup d’éloges – voire une lettre de la part de visiteurs de passage de la Flandres.  En juin, nous avons animé une messe Wallonne à Olne, dont nous avons aussi eu de bons échos.

Un nouveau projet se présente pour le nouvel an.   Suite du concours de chant à la fin du mois de décembre, on pense à monter un concert de chœurs et d’airs d’opéra, forcément en français, ci-inclus des extraits de Faust de Gounod.  Ce concert aura lieu à St Antoine, une belle église avec un bel orgue, où nous avons été invités à chanter après le concert à Dison. Comme les accompagnements ne conviennent pas toujours aux jeux d’orgue,  il nous faudra chercher un accompagnateur débrouillard qui joue aussi du piano. 

Il faudra au moins trois mois pour l’apprentissage de ce programme.  Donc je pense à monter le concert le soir du 24 mai, un dimanche soir, ce qui nous donnera un plus de temps pour répéter avec l’accompagnateur.

Pour le concert d’Avent de 2014, je me suis déjà mise en contact avec l’église de St Sacrement à Liège qui nous accueillera pour une deuxième prestation du Messie de Haendel.  Il faut prévoir des frais importants au niveau des solistes et de l’orchestre.  Donc je vais jouer un ‘Bachathon’ en septembre.  Ceux qui courent les marathons cherchent des sponsors – un ‘Bachathon’ – une prestation de tous les 24 Préludes et Fugues du deuxième cahier de Bach s’organisera de la même façon.

 

 Cotisation

Attention : n'oubliez pas de verser votre cotisation de 40 € (inchangée) sur le compte
BE81 7765 9929 7524.

Seuls les membres en ordre de cotisation auront le droit de vote à notre assemblée générale et seront couverts par notre assurance.

 

Agenda

11.01.2014                  Repas en  nos locaux (voir conditions et réservation aux valves)

                                    Nous sommes 21 inscrits à l'heure actuelle, c'est trop peu !

                                    Nous vous attendons les plus nombreux possibles !

25.02.2014                  Assemblée Générale à 20h00 au local

24.05.2013                  Concert Saint Antoine : "Chœurs d'Opéra français"

                                    A confirmer

A déterminer            Concert de l'Avent en l'Eglise du Saint Sacrement à Liège

 

Nous essayerons de réalimenter le blog dont nous vous rappelons l'adresse

http://emulation.canalblog.com/

 

N'oubliez pas non plus de relancer vos ami(e)s chanteurs car nous atteignons le

chiffre fatidique de 40 membres (de qualité) mais il faut absolument

l'augmenter si nous voulons continuer à produire des

concerts dignes de l'Emulation.

 

Posté par ray_collignon à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,