18 septembre 2015

DIMANCHE 15 NOVEMBRE 2015 A 15H A L'EGLISE SAINTE JULIENNE...

Chers Amis de l'Emulation,

Nous sortons d'un fabuleux concert de Chœurs d'Opéra grâce auquel nous avons rencontré un grand succès en partageant notre flamme avec un public enthousiaste et nombreux…

Nous ne nous arrêtons pas en si bon chemin…

Toujours dans le cadre de notre cent-soixantième anniversaire, nous organiserons le 15 novembre 2015  un autre évènement majeur.  Nous chanterons le Requiem de Fauré et la Cantate 75 de Bach accompagnés d'un orchestre professionnel et de solistes prestigieux.

A cette occasion le Chœur de Sainte Julienne se joindra aussi à nous avec ses jeunes et talentueux chanteurs.

NOTEZ DEJA DANS VOS AGENDAS CETTE DATE DU DIMANCHE 15 NOVEMBRE A 15H A L'EGLISE SAINTE JULIENNE!

Vous ne regretterez pas d'être présents lors de cet évènement exceptionnel alors que frappera déjà l'hiver à nos portes... mais pas dans nos cœurs!

A bientôt, Chers Amis, nous nous réjouissons de vous revoir.

Posté par ray_collignon à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


22 octobre 2014

Bachathon - Margaret joue le 1er novembre 2014 à 18h au Musée des Beaux-Arts de Verviers

Chers Amis de l'Emulation,

Il faut soutenir cette merveilleuse action artistique et "sportive" de Margaret Scott, la cheffe de l'Emulation, au four et au moulin.

Lisez bien les buts de cette organisation, les soutiens financiers seront utilisés à très bon escient…

N'oublions pas que "les petits ruisseaux font les grandes rivières", sans NOS nombreuses gouttes d'eau portées à bout  de nuages, notre terre serait définitivement sèche, un désert épouvantable dont personne ne voudrait !

Retenez aussi la date de notre prochain concert à SAINTE JULIENNE - VERVIERS  le DIMANCHE 30 NOVEMBRE à 15h.

En ces périodes de disettes où l' argent public des subsides culturels vient à manquer, nous devons faire appel aux mécènes et amis si nous voulons continuer à produire des concerts de qualité.

Dans le passé, nous avons été maintes fois sollicités afin de parrainer un coureur de marathon qui  récoltait des fonds pour une association caritative. Margaret a eu ainsi la brillante idée de faire appel à votre générosité non pour un marathon mais pour un « Bachathon ».

Depuis plusieurs mois déjà, elle a entrepris l’énorme tâche de préparer la totalité des 24 Préludes et Fugues du  second livre de J. S. Bach « Le Clavier bien tempéré ».  Cette œuvre est généralement considérée comme une des plus influentes dans l’histoire de la musique classique européenne.

Margaret jouera l’intégralité du second livre en un seul récital le 1er NOVEMBRE 2014 à 18h00 au MUSEE DES BEAUX-ARTS DE VERVIERS.

Margaret

Cliquez pour écouter Margaret qui joue Prélude en Sol majeur :  https://www.youtube.com/watch?v=gktgkXq00gs

L’objectif financier est de récolter des fonds pour donner un concert en l’Eglise Sainte Julienne de Verviers le 30 novembre 2014 à 15h00, ce concert réunissant deux chorales et un orchestre.

Il ne faut pas moins de 5000 €  pour couvrir les frais de l’orchestre et pour rémunérer correctement les musiciens et solistes professionnels. Ce but, atteint au-delà de nos espérances, nous permettra de soutenir par des dons trois associations œuvrant dans le domaine de l’autisme,

Nous vous inviterons à verser votre contribution par souscription on-line, sur un site financier www.crowdin.be.  Vous aurez la possibilité de contribuer au projet soit directement pour le Bachathon ou simplement comme paiement.  Peut-être que vous souhaitez que votre don soit directement lié aux Préludes et Fugues - par exemple, tant par prélude et fugue.

Si vous voulez faire une contribution,  veuillez cliquer sur ce lien :

                                         http://crowdin.be/projets/bachathon/

Le concert du 30 novembre offrira aux enfants et aux jeunes de la Chorale Sainte Julienne, l’opportunité d’interpréter des œuvres d’un très haut niveau et ce conjointement avec la Société Royale de Chant de l’Emulation accompagnée d’un orchestre conduit par Apolonio Arias.

Ce concert comprendra les œuvres suivantes :

  • Hymne du Couronnement, Zadok the Priest, d’Haendel.
  • La Cantate « Herz und Mund und Tot und Leben » de J.S. Bach.
  • La « Missa Brevis pour trois voix » de Benjamin Britten.
  • La musique de Noël extraite du « Messie » d’Haendel.

Pour de plus amples détails concernant les concerts, visitez s’il-vous-plaît le site internet de Margaret : http://www.margaretscott.eu/

J’espère que vous pourrez nous supporter dans ce merveilleux projet et d’avance, je vous en remercie.

Pour montrer notre gratitude, nous aimerions inclure votre nom dans la liste des bienfaiteurs dans le programme du concert du 30 novembre.

Bien cordialement,

L'Emulation et Margaret et Julian

 

 

 

19 septembre 2014

Programme de notre concert du dimanche 30 novembre 2014 à 15 heures - Sainte-Julienne à Verviers

   bach_col      Britten      haendel

        Un grand concert à ne pas manquer en période de l'Avent !

  • RESERVATION au CCRV – tél 087/39.30.30
  • Prix                                        15 €
  • Prévente                                13 €
  • Moins de 12 ans                     gratuit

 Compositeurs

  • Bach,
  • Haendel,
  • Britten,

 Solistes

  • Karazyna Wilk, soprane
  • Guillaume Houcke, haute contre
  • Vincent Mahiat, ténor
  • Jean Leloup, basse
  • David Butterworth, continuo
  • Margaret Scott, direction

Orchestre de Apolonio Arias.

 

  •  Katarzyna Wilk – Soprane

Katarzyna Wilk est une soprano polonaise ‘lyrique colorature’ qui a fait ses études à l’Université de Varsovie, à l’Académie de Musique de Gdansk et actuellement à l’Académie de Musique à Maastricht.  Elle est Lauréate du concours de Chant SummerFest Verviers 2013. Elle a interprété les rôles de Taumannchen en Hansel et Gretel de Humperdinck et se produit régulièrement en oratorio et en récital. Elle est Lauréate de plusieurs autres concours dont plus récemment du ‘International Organ-Vocal Competition’ à Neuss.

  • Guillaume Houcke – Haute contre

Guillaume Houcke est né le 10 juin 1987 à Montignies-sur-Sambre. Dès l’âge de douze ans, il a commencé à apprendre l’orgue dans la classe d’orgue de Léon Kerremans, puis, après avoir réussi ses années d’études secondaires à l’IND de Charleroi, il continue l’étude de l’orgue à l’IMEP(Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie) dans la classe d’orgue et d’improvisation de Benoît Mernier et obtient son master en juin 2012. Il est également titulaire des orgues de St Rémy et organiste à l’église N-D de Lourdes à Montignies-sur-Sambre. En ce qui concerne le chant, Guillaume Houcke a d’abord suivi les cours d’initiations aux techniques vocales avec J. Baert (à l’IMEP), puis, a été élève un an à l’académie de Mont-sur-Marchienne dans la classe de chant de Jacqueline Lainée en tant que contre ténor /sopraniste. En 2008, il entame un master en chant dans la classe de F. Viatour et E. Gäbele et il obtient son master spécialisé ainsi que l’Agrégation pour l’enseignement en juin 2013. Suite à la participation de quelques concours, il a obtenu le 1er Prix Homme au concours d’art lyrique d’Ans 2009, puis un second prix et le prix du public au concours Jacques Dômes de Verviers 2010. Il a été demi-finaliste au concours international de Chant Baroque de Froville en 2011. En 2013, il remporte un des prix du concours Summerfest à Verviers pour un projet d’opéra aux USA.

  • Vincent Mahiat – Tenor

Jeune musicien originaire du plateau de Herve, suit assidûment les cours de solfège, violon, et piano dans les académies de Verviers et Welkenraedt dès l’âge de 6 ans. En 1994, il obtient le diplôme de Lauréat en chant et pédagogie de l’Institut de Musique et Pédagogie Musicale à Namur (l’I.M.E.P.) avec distinction. Il suivra ensuite les cours de chant auprès de plusieurs professeurs dont Monsieur Josef Baert, Monsieur Stéphan Junker, Madame Christiane Lemaître et Madame Annie Franz. Il vit alors de l’enseignement en académies et athénées où il crée d’ailleurs des chorales d’élèves qui se produiront dans divers spectacles de chansons françaises. Chef de choeur de la Société Royale de Chant l’Emulation de Verviers entre 1998 et 2002. il a créé en 1999 un ensemble vocal “ A piacere ” qui se produisait dans un répertoire plus éclectique et varié allant de la chanson française de la Renaissance jusqu’aux gospels, en passant par Brel et Wallonie de 2002 à 2006 et depuis 2009.

  • Jean-Louis Leloup – Basse

Jean-Louis Leloup étudie le chant au Conservatoire de Musique de Verviers auprès d’Annie Frantz et de Céline Viselet. Il est membre de plusieurs ensembles vocaux de haut niveau tels la Schola Academica Leodiensis, l’Ensemble Vocal Marignan (et ce depuis sa création en 1981), ainsi que la Capella Henry du Mont,  spécialisée en  musique baroque. En outre il a participé à plusieurs spectacles d’art lyrique dont Festino en 1990, Le Bourgeois Gentilhomme en 2002 avec le Théâtre du Souffle, Dialogues des Carmélites de Poulenc en 2004 et Pelléas et Mélisande de Debussy en 2007.  Ila aussi fait partie d’une prestation d’Orfeo de Monteverdi en 2005 avec la classe de chant et de musique ancienne du C.R. M. Liège,  Par ailleurs, Jean-Louis est un flûtiste professionnel qui a donné des concerts prestigieux, tant en soliste qu’en formation de musique de chambre. Il a également  effectué des remplacements à l’orchestre de Liège. Il enseigne actuellement la flûte traversière aux Académies de Musique de Visé, de Chênée et de Remouchamps.

  • Direction Margaret Scott

Pianiste concertiste et professeur, Ecossaise, elle a fait ses études à Londres, à Budapest et à Paris avec Perlemuter. Elle a gagné des prix prestigieux, dont le prix Mozart, lui donnant l'occasion de jouer le concerto K 488 qui a été émis par BBC Radio 3. Au cours de sa carrière, elle a donné des récitals en soliste, joué des concertos et des concerts de musique de chambre en France et en Grande Bretagne. Elle a notamment interprété le concerto « Le Jeune homme » de Mozart avec l'Orchestre de Chambre Européen. Elle a également enregistré un CD de musique française avec des instruments à vent qui a obtenu de très bonnes critiques journalistiques. Récemment elle a dirigé, comme chef de choeur et d'orchestre des oeuvres de Haendel, Fauré, Britten, ainsi qu'un opéra et une opérette. En 2005, elle a commencé à donner en Angleterre des «lectures récitals» qui ont été également appréciées par les musiciens professionnels et par les amateurs enthousiastes. Elle vit en Belgique depuis 2006. Cette même année, elle a fondé la chorale Ste Julienne afin de donner aux enfants l’occasion de chanter les grandes oeuvres de la musique classique. Elle continue sa carrière pédagogique en donnant des conférences récitals en Ecosse, en Angleterre, en France et en Belgique. Elle a pris la direction de l’Emulation en janvier 2011.

  • Cantate 147 - Herz und Mund und Tat und Lebel - JS Bach    (y compris - Jesu que ma joie demeure)

Sur les 200 cantates qu’il nous reste de Jean-Sebastien BACH, peu sont connues. Quelques extraits des passions se font parfois entendre dans des œuvres diverses et variées, mais les cantates sont affaires d’aficionados, il faut « sauter le pas ». Un air, connu par les francophones sous le nom de "Jésus que ma joie demeure", rompt cette règle. Il Inspira les titres d’un roman de Jean Giono sans rapport avec le compositeur ainsi que le spectacle d’Alexandre Astier. Cet air simple, chose exceptionnelle chez BACH, est assez proche dans son côté accessible de l’hymne à la joie de BEETHOVEN. Peut-être l’avez-vous, comme de nombreux élèves de 6ème, joué à la flûte durant vos cours de musique. La version pour instrument seul pourrait cependant faire oublier le superbe chœur solennel qui lui répond. Il va de soi que cet air constitue un argument de poids pour faire figurer la cantate BWV 147 Herz und Mund und Tat und Leben, littéralement « Cœur, bouche, faits et actes », parmi les meilleures du compositeur. Il fait de cette même cantate une œuvre d’exception.

  • Missa Brevis - Benjamin Britten

Malgré la brièveté sous-entendue par son titre, la Missa Brevis compte parmi les oeuvres les plus importantes de Britten. Composée pour le choeur d'enfants de la cathédrale de Westminster, il y cultive une sonorité à l'état pur, d'un éclat de diamant. Le sentiment d'insouciance qui parcourt la partition est affirmé d'emblée par le Kyrie d'une lumière aveuglante et le Gloria aux accents jazzy. Le sommet de l'oeuvre est sans doute le Sanctus, à l'exclamation radieuse et éclatante, suivi de l' Agnus Dei dont le rythme plaintif est levé par le murmure de l'invocation finale.

Kyrie  -  Gloria  -  Sanctus  -  Benedictus  -  Agnus Dei

  •  Zadok the Priest (motet de couronnement) - Haendel

Zadok the Priest est un hymne de couronnement (Coronation Anthem) composé par Georg Friedrich Haendel, à partir d'un récit de l'Ancien Testament de la Bible. Il s'agit de l'un des quatre Coronation Anthems composés par Haendel pour le couronnement du roiGeorge II de Grande-Bretagne en 17271. Depuis cette date, il est chanté lors de chaque cérémonie de couronnement britannique, traditionnellement lors de l'onction du souverain.

Sadoq le prêtre et Nathan le prophète oignirent Salomon pour le faire roi.
Et tout le peuple se réjouissait, et disait :
Dieu sauve le Roi, longue vie au Roi, que le Roi vive pour l'éternité !
Amen Alleluia !

  • Musique de Noel du Messie - Haendel

Le Messie (Messiah, HWV 56) est un oratorio composé en 1741 par Georg Friedrich Haendel. C'est une de ses œuvres les plus populaires avec les suites Water Music (Musique sur l'eau) et Music for the Royal Fireworks (Musique pour les feux d'artifice royaux).Messiah est désormais considéré comme le chef-d'œuvre du genre oratorio1.

Il est devenu de tradition, depuis la mort du compositeur, de la jouer pendant le temps de l'Avent — les semaines qui précèdent la fête de Noël .

30 mars 2013

La Passion selon St Jean. Le discours du Président.

Discours Concert de la Passion, Vendredi Saint 29/03/2013.

Chers amis,

Je vous remercie d'avoir bravé les conditions climatiques d'un "printemps en hiver" pour assister à cette représentation de la passion selon Saint Jean de Jean Sébastien Bach. Notre chef Margaret est très exigeante et je ne vous cache pas que, après nos récents concerts, tous des très grands succès, mettre en chantier aussi vite une œuvre aussi difficile a constitué un véritable défi pour notre chœur qui, rappelons le, est constitué d'amateurs éclairés et passionnés mais n'est pas professionnel. Si Margaret pousse son chœur avec autant de force, c'est évidemment aussi un gage de confiance de sa part, nous ne sommes pas peu fiers de réussir à chaque fois ces gageures proches de l'impossible rêve de Jacques Brel. En plus en ces périodes perturbées où l'on n'ose même plus respecter, ne fut-ce que folkloriquement, les grandes fêtes du calendrier chrétien, Pâques devenant le "printemps" et Noël l'"hiver", il nous importait de chanter cette passion le vendredi saint. On peut nous critiquer pour ce jusqu'auboutisme têtu mais nous tenons bon envers et contre tout par respect des traditions ancestrales dont nous sommes fiers d'assumer la pérennité. Nous continuons cependant à affirmer que notre chœur est indépendant de toutes tendances philosophiques ou religieuses, mais depuis toujours, il faut bien reconnaître que c'est dans ce répertoire plus religieux que laïque que nous trouvons notre bonheur parfait, sachant que pour nous, il ne s'agit que de symbolisme, de musique, d'art et de poésie. Je tiens aussi à rappeler que ce concert est produit d'une manière tout à fait autonome par notre association tenant comme à la prunelle de ses yeux à son indépendance. Merci donc à nos mécènes, à la ville de Verviers dont nous obtenons encore le soutien, ne fut ce que logistique, à la province de Liège et surtout à vous, notre fidèle public sans lequel nous n'existons pas!

Je vous souhaite beaucoup de plaisir en vivant cette "passion" dont on connaît les drames sacralisés mais que Bach à théâtralisé pour la raconter comme une histoire humaine, celle d'un homme portant jusqu'à l'extrême l'amour qu'il a eu pour ses pauvres frères humains.

Raymond Collignon.

Posté par Dom T à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Le mot de la blogueuse.

Une fois n'est pas coutume, c'est en mon propre nom que j'écris ce billet.

Depuis fin décembre, l'Emulation préparait une oeuvre magistrale de Jean Sébastien Bach: "La Passion selon Saint Jean"
Bien qu'ayant participé à une grande partie des répétitions, je n'ai pas pu aller jusqu'au bout et donc, hier soir lors de la prestation de ce concert en l'église Sainte Julienne, ce n'était pas dans le choeur que je me trouvais mais au milieu des très nombreux spectateurs. Le coeur un peu serré, il est vrai...

Mais quel bonheur d'avoir pu assister à une représentation d'une telle qualité! 

Je ne peux que féliciter de tout mon coeur tous les choristes, les musiciens, les solistes et surtout notre "cheffe" Margaret qui n'a pas épargné son temps ni son travail pour réussir ce challenge.

Encore bravo et merci à tous et...

JOYEUSES PÂQUES !

715406fb6f8b1ac5a37cbea0eeba0c58

Dominique Théate.

Posté par Dom T à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 février 2013

Notre prochain concert: La Passion selon Saint Jean

C'est le Vendredi 29 mars
que nous aurons le plaisir de vous présenter notre prochain concert:

LA PASSION SELON SAINT JEAN

de Jean-Sébastien BACH

en l'église Sainte Julienne à Verviers

Passion

La Passion selon saint Jean est un drame musical. Avant que Jean-Sébastien Bach n'ait été installé dans ses nouvelles fonctions de maître de chapelle de l'église Saint-Thomas de Leipzig, le conseil municipal lui signifia qu'il aurait à s'en tenir « à des compositions non théâtrales ». Ce qui suppose l'impossibilité de composer des opéras, mais exclut surtout toute ressemblance entre la musique liturgique et la musique pour la scène (le style lyrique). Cela semble naturel. Mais Bach, en homme de son époque, a su concilier sa foi (luthérienne) avec une certaine théâtralité : son art est un art du discours et de la rhétorique, un art de la parole. Il s'agissait avant tout, dans son esprit, de faire entendre la parole donnée par l'évangile et donc de mettre en forme le drame signifié par le texte. On est là en plein dans une esthétique baroque, telle qu'elle se pratiquait dans toute l'Europe, à commencer par l'Italie, depuis le XVIIe siècle.

C'est pourquoi, dix bons mois après son entrée en fonction, le Vendredi saint 1724, Bach faisait entendre à la Nikolaikirche sa Passion selon saint Jean.(...)
C'est en effet un ouvrage éminemment dramatique : même si sa dramaturgie ne relève pas à proprement parler de l'opéra ni du théâtre, elle s'exprime dans la façon dont Bach lie intimement l'histoire, rapportée par la Passion, avec son discours musical et rend présentes dans le déroulement de son œuvre, aussi bien les souffrances du Seigneur que les autres réactions humaines.

Au centre de tout oratorio ayant la Passion pour objet, on trouve le récit de l'Évangile, qui se déroule à deux niveaux : celui du narrateur (l'Évangéliste, placé en avant de la scène) et celui des personnages agissant et parlant en leur nom propre (Jésus, l'apôtre Pierre, Pilate etc...), personnages auxquels s'ajoutent les différents groupes (la foule - turba -, les grands prêtres, etc.). Le texte, tiré du Nouveau Testament, est présenté et non représenté (il ne s'agit pas d'un opéra mais d'un oratorio), mais le récit évangélique, dans la mise en musique qui est faite par Bach, est bien plus qu'une simple récitation. Un peu par plaisanterie, on a pu appeler quelquefois Bach, "le cinquième Évangéliste".

Un autre élément est le commentaire chanté dans les airs de solistes (souvent précédés d'un court arioso).
Les chorals relient la "scène" et les fidèles.

Son Évangéliste est un conteur, un intermédiaire, dont l'interprétation expressive crée une proximité avec les événements qu'il relate.
Cette idée fondamentale d'action et de drame humain aboutit à ce que les récitatifs et les chœurs font passer le message dans un esprit voisin du spectacle.
La structure même de l'ensemble fait du récit de la Passion une sorte d'œuvre théâtrale, car il s'agit, pour Bach, de mettre l'accent sur la mort du Dieu chrétien, qui, selon le texte, a choisi de s'incarner.
C'est le récit de cette mort (et de cette sorte de rite de passage) qui est donné ici.

Le texte évangélique fragmente l'œuvre en plusieurs scènes : Arrestation - Jésus devant les chefs des prêtres - Jésus devant Pilate - Crucifixion - Mise au tombeau.
Bach respecte ce schéma, en terminant chaque épisode par un choral et en ménageant après le deuxième tableau une pause destinée au sermon prononcé par l'officiant.

La Passion de saint Jean est l'interprétation poétique et musicale d'une partie des Évangiles. Elle est tout aussi évocatrice et bouleversante que les Stabat Mater de Pergolèse ou de Vivaldi. En revanche, il est évident que c'est un lyrisme éloigné des opéras profanes. Qu'entend-t-on exactement par lyrisme ? Si on se tient à la définition la plus simple : l'art de mettre des paroles en musique, on doit reconnnaître Bach comme un maître lyrique.

(Source: Wikipédia)

Posté par Dom T à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 janvier 2013

Bonne Année !

L'Émulation vous souhaite tout ce qu'il y a de mieux pour l'année qui commence!

bonne annee 2013

ynoe170

Les partitions du "Messie" à peine refermées,
c'est sur "La Passion selon St Jean" de J.S. Bach
que nous avons déjà commencé à travailler pour vous la présenter fin mars.

Plus de détails bientôt...

ynoe170

En attendant, les "Minis-Mardis-Midi" de l'Emulation continuent !

Sur le temps de midi, le troisième mardi du mois, des concerts de 35 minutes accessibles à tous
sont présentés à l'Émulation et assortis d’une courte explication.

L’objectif est de favoriser l’écoute de la musique par le plus grand nombre.
La jeunesse est un de nos publics cible privilégiés.

Le prochain "Mini concert" aura lieu ce mardi 15 janvier à 12h30
dans la salle de l'Emulation
Place du Martyr, 5 à Verviers

 

Lucia Marica

Lucia Marica au violon

et Naomi Tsukamoto au piano


vous présenteront

la Sonate pour piano et violon de Richard Strauss.

Présentation sur le blog de Verviers Culture (Clic) 

Prix : 5 € - étudiants 2 €.

Info: michele.corin@verviers.be
Tél. : 087/32.53.80

Une organisation de Verviers Culture et de la Société Royale de Chant l’Emulation

Posté par Dom T à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,