31 août 2016

Notre concert du dimanche 23 octobre 2016 à 15h

Requiem Brahms

Posté par ray_collignon à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 avril 2015

Prochains concerts

OLNE, LE 28 JUIN 2015

Chantons Victoire – Haendel

Kyrie – la messe en sol de Schubert

Gloria – Choral Lobet den Herrn (que nous avons chanté la dernière fois)

Alleluya – Schütz

Offertoire – Was Gott tut, das ist wöhl getan – de la Cantate 75

Sanctus – une version simple que nous avons déjà chanté

Anamnèse – un choral que nous avons déjà chanté

Agnus Dei – la messe en sol de Schubert

Communion – Locus Iste – Bruckner

Chant final – Hallelujah ! de Haendel.

 

LE CONCERT DU 13 SEPTEMBRE 2015 A 18 HEURES A L'EMULATION A VERVIERS

Les chœurs du concert en mai, trois de Verdi, deux de Carmen, l'Hymne de Pâques de Mascagni plus l'Adieux des Bergers et Allez dormir bon père de l'Enfance du Christ.

 

LE CONCERT DU 15 NOVEMBRE 2015 A 18 HEURES A L'EGLISE SAINTE JULIENNE

Locus Iste

Rejoice in the Lord Alway (très simple pour le chœur)

Cantate 75

Requiem de Fauré.

Posté par ray_collignon à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 septembre 2014

Programme de notre concert du dimanche 30 novembre 2014 à 15 heures - Sainte-Julienne à Verviers

   bach_col      Britten      haendel

        Un grand concert à ne pas manquer en période de l'Avent !

  • RESERVATION au CCRV – tél 087/39.30.30
  • Prix                                        15 €
  • Prévente                                13 €
  • Moins de 12 ans                     gratuit

 Compositeurs

  • Bach,
  • Haendel,
  • Britten,

 Solistes

  • Karazyna Wilk, soprane
  • Guillaume Houcke, haute contre
  • Vincent Mahiat, ténor
  • Jean Leloup, basse
  • David Butterworth, continuo
  • Margaret Scott, direction

Orchestre de Apolonio Arias.

 

  •  Katarzyna Wilk – Soprane

Katarzyna Wilk est une soprano polonaise ‘lyrique colorature’ qui a fait ses études à l’Université de Varsovie, à l’Académie de Musique de Gdansk et actuellement à l’Académie de Musique à Maastricht.  Elle est Lauréate du concours de Chant SummerFest Verviers 2013. Elle a interprété les rôles de Taumannchen en Hansel et Gretel de Humperdinck et se produit régulièrement en oratorio et en récital. Elle est Lauréate de plusieurs autres concours dont plus récemment du ‘International Organ-Vocal Competition’ à Neuss.

  • Guillaume Houcke – Haute contre

Guillaume Houcke est né le 10 juin 1987 à Montignies-sur-Sambre. Dès l’âge de douze ans, il a commencé à apprendre l’orgue dans la classe d’orgue de Léon Kerremans, puis, après avoir réussi ses années d’études secondaires à l’IND de Charleroi, il continue l’étude de l’orgue à l’IMEP(Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie) dans la classe d’orgue et d’improvisation de Benoît Mernier et obtient son master en juin 2012. Il est également titulaire des orgues de St Rémy et organiste à l’église N-D de Lourdes à Montignies-sur-Sambre. En ce qui concerne le chant, Guillaume Houcke a d’abord suivi les cours d’initiations aux techniques vocales avec J. Baert (à l’IMEP), puis, a été élève un an à l’académie de Mont-sur-Marchienne dans la classe de chant de Jacqueline Lainée en tant que contre ténor /sopraniste. En 2008, il entame un master en chant dans la classe de F. Viatour et E. Gäbele et il obtient son master spécialisé ainsi que l’Agrégation pour l’enseignement en juin 2013. Suite à la participation de quelques concours, il a obtenu le 1er Prix Homme au concours d’art lyrique d’Ans 2009, puis un second prix et le prix du public au concours Jacques Dômes de Verviers 2010. Il a été demi-finaliste au concours international de Chant Baroque de Froville en 2011. En 2013, il remporte un des prix du concours Summerfest à Verviers pour un projet d’opéra aux USA.

  • Vincent Mahiat – Tenor

Jeune musicien originaire du plateau de Herve, suit assidûment les cours de solfège, violon, et piano dans les académies de Verviers et Welkenraedt dès l’âge de 6 ans. En 1994, il obtient le diplôme de Lauréat en chant et pédagogie de l’Institut de Musique et Pédagogie Musicale à Namur (l’I.M.E.P.) avec distinction. Il suivra ensuite les cours de chant auprès de plusieurs professeurs dont Monsieur Josef Baert, Monsieur Stéphan Junker, Madame Christiane Lemaître et Madame Annie Franz. Il vit alors de l’enseignement en académies et athénées où il crée d’ailleurs des chorales d’élèves qui se produiront dans divers spectacles de chansons françaises. Chef de choeur de la Société Royale de Chant l’Emulation de Verviers entre 1998 et 2002. il a créé en 1999 un ensemble vocal “ A piacere ” qui se produisait dans un répertoire plus éclectique et varié allant de la chanson française de la Renaissance jusqu’aux gospels, en passant par Brel et Wallonie de 2002 à 2006 et depuis 2009.

  • Jean-Louis Leloup – Basse

Jean-Louis Leloup étudie le chant au Conservatoire de Musique de Verviers auprès d’Annie Frantz et de Céline Viselet. Il est membre de plusieurs ensembles vocaux de haut niveau tels la Schola Academica Leodiensis, l’Ensemble Vocal Marignan (et ce depuis sa création en 1981), ainsi que la Capella Henry du Mont,  spécialisée en  musique baroque. En outre il a participé à plusieurs spectacles d’art lyrique dont Festino en 1990, Le Bourgeois Gentilhomme en 2002 avec le Théâtre du Souffle, Dialogues des Carmélites de Poulenc en 2004 et Pelléas et Mélisande de Debussy en 2007.  Ila aussi fait partie d’une prestation d’Orfeo de Monteverdi en 2005 avec la classe de chant et de musique ancienne du C.R. M. Liège,  Par ailleurs, Jean-Louis est un flûtiste professionnel qui a donné des concerts prestigieux, tant en soliste qu’en formation de musique de chambre. Il a également  effectué des remplacements à l’orchestre de Liège. Il enseigne actuellement la flûte traversière aux Académies de Musique de Visé, de Chênée et de Remouchamps.

  • Direction Margaret Scott

Pianiste concertiste et professeur, Ecossaise, elle a fait ses études à Londres, à Budapest et à Paris avec Perlemuter. Elle a gagné des prix prestigieux, dont le prix Mozart, lui donnant l'occasion de jouer le concerto K 488 qui a été émis par BBC Radio 3. Au cours de sa carrière, elle a donné des récitals en soliste, joué des concertos et des concerts de musique de chambre en France et en Grande Bretagne. Elle a notamment interprété le concerto « Le Jeune homme » de Mozart avec l'Orchestre de Chambre Européen. Elle a également enregistré un CD de musique française avec des instruments à vent qui a obtenu de très bonnes critiques journalistiques. Récemment elle a dirigé, comme chef de choeur et d'orchestre des oeuvres de Haendel, Fauré, Britten, ainsi qu'un opéra et une opérette. En 2005, elle a commencé à donner en Angleterre des «lectures récitals» qui ont été également appréciées par les musiciens professionnels et par les amateurs enthousiastes. Elle vit en Belgique depuis 2006. Cette même année, elle a fondé la chorale Ste Julienne afin de donner aux enfants l’occasion de chanter les grandes oeuvres de la musique classique. Elle continue sa carrière pédagogique en donnant des conférences récitals en Ecosse, en Angleterre, en France et en Belgique. Elle a pris la direction de l’Emulation en janvier 2011.

  • Cantate 147 - Herz und Mund und Tat und Lebel - JS Bach    (y compris - Jesu que ma joie demeure)

Sur les 200 cantates qu’il nous reste de Jean-Sebastien BACH, peu sont connues. Quelques extraits des passions se font parfois entendre dans des œuvres diverses et variées, mais les cantates sont affaires d’aficionados, il faut « sauter le pas ». Un air, connu par les francophones sous le nom de "Jésus que ma joie demeure", rompt cette règle. Il Inspira les titres d’un roman de Jean Giono sans rapport avec le compositeur ainsi que le spectacle d’Alexandre Astier. Cet air simple, chose exceptionnelle chez BACH, est assez proche dans son côté accessible de l’hymne à la joie de BEETHOVEN. Peut-être l’avez-vous, comme de nombreux élèves de 6ème, joué à la flûte durant vos cours de musique. La version pour instrument seul pourrait cependant faire oublier le superbe chœur solennel qui lui répond. Il va de soi que cet air constitue un argument de poids pour faire figurer la cantate BWV 147 Herz und Mund und Tat und Leben, littéralement « Cœur, bouche, faits et actes », parmi les meilleures du compositeur. Il fait de cette même cantate une œuvre d’exception.

  • Missa Brevis - Benjamin Britten

Malgré la brièveté sous-entendue par son titre, la Missa Brevis compte parmi les oeuvres les plus importantes de Britten. Composée pour le choeur d'enfants de la cathédrale de Westminster, il y cultive une sonorité à l'état pur, d'un éclat de diamant. Le sentiment d'insouciance qui parcourt la partition est affirmé d'emblée par le Kyrie d'une lumière aveuglante et le Gloria aux accents jazzy. Le sommet de l'oeuvre est sans doute le Sanctus, à l'exclamation radieuse et éclatante, suivi de l' Agnus Dei dont le rythme plaintif est levé par le murmure de l'invocation finale.

Kyrie  -  Gloria  -  Sanctus  -  Benedictus  -  Agnus Dei

  •  Zadok the Priest (motet de couronnement) - Haendel

Zadok the Priest est un hymne de couronnement (Coronation Anthem) composé par Georg Friedrich Haendel, à partir d'un récit de l'Ancien Testament de la Bible. Il s'agit de l'un des quatre Coronation Anthems composés par Haendel pour le couronnement du roiGeorge II de Grande-Bretagne en 17271. Depuis cette date, il est chanté lors de chaque cérémonie de couronnement britannique, traditionnellement lors de l'onction du souverain.

Sadoq le prêtre et Nathan le prophète oignirent Salomon pour le faire roi.
Et tout le peuple se réjouissait, et disait :
Dieu sauve le Roi, longue vie au Roi, que le Roi vive pour l'éternité !
Amen Alleluia !

  • Musique de Noel du Messie - Haendel

Le Messie (Messiah, HWV 56) est un oratorio composé en 1741 par Georg Friedrich Haendel. C'est une de ses œuvres les plus populaires avec les suites Water Music (Musique sur l'eau) et Music for the Royal Fireworks (Musique pour les feux d'artifice royaux).Messiah est désormais considéré comme le chef-d'œuvre du genre oratorio1.

Il est devenu de tradition, depuis la mort du compositeur, de la jouer pendant le temps de l'Avent — les semaines qui précèdent la fête de Noël .

20 janvier 2014

Concert de l'Avant 2013

Discours du Président.

Chers amis … remerciements édiles, etc…

Et surtout, je vous remercie vous notre public d’être venu si nombreux ce soir, bravant les froidures, escaladant ou dévalant les marches de cette église Sainte Julienne agrippée à son rocher comme un refuge de montagne.  Vous êtes pour nous les héros de cette soirée qui ne pourrait avoir lieu sans vous !  En effet, les chœurs de l’Emulation, les musiciens de Scorzando, le chœur de Sainte Julienne, tous nos solistes, Margaret Scott, Joseph Gillet, les élèves du conservatoire ne seraient que de pauvres musiciens solitaires sans vous.  Que serions-nous en effet sans notre public ? De même, que seraient les compositeurs, même les plus géniaux, s’ils ne sont pas interprétés ?  Ne pas jouer la musique, c’est la condamner à l’oubli, à la pourriture des partitions moisies dans des greniers oubliés ! Chaque fois qu’un musicien touche son instrument, il participe à cette fabuleuse résurrection qui ne peut exister que s’il y a partage des plaisirs avec un public.  Nous sommes donc une fois de plus ce soir en train de tenter de réaliser cette alchimie mystérieuse, aidés de nos modestes moyens et de nos passions communes.  J’espère que lorsque nous nous retrouverons après le concert au bar à l’entrée de l’église, nous aurons vécu avec plaisirs ce moment du grand partage des frissons artistiques …

Je vous remercie en tout cas d’être là pour tenter de participer à nouveau à cette miraculeuse symbiose !   

Bon concert !

Raymond Collignon

30 mars 2013

Le mot de la blogueuse.

Une fois n'est pas coutume, c'est en mon propre nom que j'écris ce billet.

Depuis fin décembre, l'Emulation préparait une oeuvre magistrale de Jean Sébastien Bach: "La Passion selon Saint Jean"
Bien qu'ayant participé à une grande partie des répétitions, je n'ai pas pu aller jusqu'au bout et donc, hier soir lors de la prestation de ce concert en l'église Sainte Julienne, ce n'était pas dans le choeur que je me trouvais mais au milieu des très nombreux spectateurs. Le coeur un peu serré, il est vrai...

Mais quel bonheur d'avoir pu assister à une représentation d'une telle qualité! 

Je ne peux que féliciter de tout mon coeur tous les choristes, les musiciens, les solistes et surtout notre "cheffe" Margaret qui n'a pas épargné son temps ni son travail pour réussir ce challenge.

Encore bravo et merci à tous et...

JOYEUSES PÂQUES !

715406fb6f8b1ac5a37cbea0eeba0c58

Dominique Théate.

Posté par Dom T à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


27 février 2013

Notre prochain concert: La Passion selon Saint Jean

C'est le Vendredi 29 mars
que nous aurons le plaisir de vous présenter notre prochain concert:

LA PASSION SELON SAINT JEAN

de Jean-Sébastien BACH

en l'église Sainte Julienne à Verviers

Passion

La Passion selon saint Jean est un drame musical. Avant que Jean-Sébastien Bach n'ait été installé dans ses nouvelles fonctions de maître de chapelle de l'église Saint-Thomas de Leipzig, le conseil municipal lui signifia qu'il aurait à s'en tenir « à des compositions non théâtrales ». Ce qui suppose l'impossibilité de composer des opéras, mais exclut surtout toute ressemblance entre la musique liturgique et la musique pour la scène (le style lyrique). Cela semble naturel. Mais Bach, en homme de son époque, a su concilier sa foi (luthérienne) avec une certaine théâtralité : son art est un art du discours et de la rhétorique, un art de la parole. Il s'agissait avant tout, dans son esprit, de faire entendre la parole donnée par l'évangile et donc de mettre en forme le drame signifié par le texte. On est là en plein dans une esthétique baroque, telle qu'elle se pratiquait dans toute l'Europe, à commencer par l'Italie, depuis le XVIIe siècle.

C'est pourquoi, dix bons mois après son entrée en fonction, le Vendredi saint 1724, Bach faisait entendre à la Nikolaikirche sa Passion selon saint Jean.(...)
C'est en effet un ouvrage éminemment dramatique : même si sa dramaturgie ne relève pas à proprement parler de l'opéra ni du théâtre, elle s'exprime dans la façon dont Bach lie intimement l'histoire, rapportée par la Passion, avec son discours musical et rend présentes dans le déroulement de son œuvre, aussi bien les souffrances du Seigneur que les autres réactions humaines.

Au centre de tout oratorio ayant la Passion pour objet, on trouve le récit de l'Évangile, qui se déroule à deux niveaux : celui du narrateur (l'Évangéliste, placé en avant de la scène) et celui des personnages agissant et parlant en leur nom propre (Jésus, l'apôtre Pierre, Pilate etc...), personnages auxquels s'ajoutent les différents groupes (la foule - turba -, les grands prêtres, etc.). Le texte, tiré du Nouveau Testament, est présenté et non représenté (il ne s'agit pas d'un opéra mais d'un oratorio), mais le récit évangélique, dans la mise en musique qui est faite par Bach, est bien plus qu'une simple récitation. Un peu par plaisanterie, on a pu appeler quelquefois Bach, "le cinquième Évangéliste".

Un autre élément est le commentaire chanté dans les airs de solistes (souvent précédés d'un court arioso).
Les chorals relient la "scène" et les fidèles.

Son Évangéliste est un conteur, un intermédiaire, dont l'interprétation expressive crée une proximité avec les événements qu'il relate.
Cette idée fondamentale d'action et de drame humain aboutit à ce que les récitatifs et les chœurs font passer le message dans un esprit voisin du spectacle.
La structure même de l'ensemble fait du récit de la Passion une sorte d'œuvre théâtrale, car il s'agit, pour Bach, de mettre l'accent sur la mort du Dieu chrétien, qui, selon le texte, a choisi de s'incarner.
C'est le récit de cette mort (et de cette sorte de rite de passage) qui est donné ici.

Le texte évangélique fragmente l'œuvre en plusieurs scènes : Arrestation - Jésus devant les chefs des prêtres - Jésus devant Pilate - Crucifixion - Mise au tombeau.
Bach respecte ce schéma, en terminant chaque épisode par un choral et en ménageant après le deuxième tableau une pause destinée au sermon prononcé par l'officiant.

La Passion de saint Jean est l'interprétation poétique et musicale d'une partie des Évangiles. Elle est tout aussi évocatrice et bouleversante que les Stabat Mater de Pergolèse ou de Vivaldi. En revanche, il est évident que c'est un lyrisme éloigné des opéras profanes. Qu'entend-t-on exactement par lyrisme ? Si on se tient à la définition la plus simple : l'art de mettre des paroles en musique, on doit reconnnaître Bach comme un maître lyrique.

(Source: Wikipédia)

Posté par Dom T à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 novembre 2012

Décembre approche à grands pas...


Décembre approche à grands pas...

... et notre concert de l'Avent également.

Il est temps de réserver vos places !

 

ecd023f149d8b9aa9d7ed7ede25ff7e9

 

 

Messiah

ecd023f149d8b9aa9d7ed7ede25ff7e9

Entrée: 12€
En pré-vente: 10€
Étudiants: 5€
- de 12 ans: Gratuit
Article 27: 1,25€

Réservations: CCRV 087 39 30 30

ecd023f149d8b9aa9d7ed7ede25ff7e9

 

Autres  renseignements sur

 

Quefaire.be

 

ecd023f149d8b9aa9d7ed7ede25ff7e9

 

Posté par Dom T à 23:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 août 2012

A vos agendas!

Bonjour à tous!

La fin de l'été approche et nous reprenons nos partitions pour vous préparer notre concert de l'Avent.


A vos agendas pour ne pas manquer cette soirée !

 

paysdevesdre_handelsmessiah_21e32d47-6e79-48e0-ab45-8dc055bac866

 

 

Pour son concert de l'Avent 2012, la Société Royale de Chant l'EMULATION présente

                                      

      "THE MESSIAH"

    de G-F Händel

 

Le dimanche 2 décembre 2012 à 20.00 heures en l'église Sainte Julienne de Verviers.

 

A la Direction générale du concert : Margaret SCOTT.

 

 Les solistes :  


Elisabeth WILLEMAERS et Ginette AGUS, Soprani

   Oriane HANSSEN, Alto

    Vincent MAHIAT, Ténor

     Cédric FEYE, Basse.

 

Le Choeur de l'Emulation
et la Chorale Ste Julienne avec ses Petits Chanteurs.

 

A l'accompagnement, un grand orchestre symphonique,

dont le premier violon Apolonio ARIAS.

 

 

Entrée : 12€/10€ en prévente/étudiants 5€/gratuit pour les – de 12ans/art.27=1.25€

Réservations : CCRV 087/393030

 

Et surtout, n'hésitez pas à faire suivre ces liens à vos amis et connaissances!

http://emulation.canalblog.com

http://www.verviers.be/events/the-messiah-de-g-f-haendel/view

http://www.paysdevesdre.be/FR/Agenda-details.asp?id={145D2F6A-6BAE-47AD-AFFB-E49CFF40FF03}

 

Posté par Dom T à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 décembre 2009

ynoe170

En avant-première du concert de ce dimanche 13 décembre,
une présentation de la très sympathique "Junker family"
est passée sur Télévesdre, notre télé locale.

Si vous désirez voir (ou revoir) ce chouette reportage

CLIQUEZ ICI

ynoe170

Concert_d_cembre_2009_Emu

ynoe170

Posté par Dom T à 22:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 octobre 2009

Schubertiades

Prochaine manifestation de L'Emulation

en compagnie de La Cigale et l'orchestre symphonique Pro Musica.

Le 31 octobre 2009 à 20H00

en l'église St Remacle à Verviers

untitled

P.A.F. 10 € en prévente, 12 € le jour même.

Réservation : 087/ 33 36 88

Posté par Dom T à 13:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :